• Votre panier est vide.

Création de l’ordonnance

Ce chapitre a un but pédagogique afin de stimuler votre capacité à créer vos propres ordonnances en fonction du patient. Ici nous prenons l’exemple d’une patiente de 55 ans ne présentant pas d’handicap particulier mais qui est très active professionnellement et dispose de peu de temps pour réaliser ses exercices. Elle ne pratique pas de sport particulièrement et n’a pas l’habitude de faire des exercices. Cette patiente part également en déplacement, ce qui reporte le prochain rendez-vous à 1 mois. Nous avons donc travailler sur une ordonnance avec des exercices simples et rapides à faire avec un système de progression auto-géré.

Nous avons sélectionné les exercices pour : 

1. Qu’il y en ait le moins possible

2. Pour qu’ils soient le plus facilement réalisable

Dans notre sélection, nous avons également prévu :

  • 1 exercice à index GTA faible afin de pouvoir limiter les forces de compression en début de rééducation,
  • 1 exercice avec stabilisation et travail du contrôle du pelvien avec activation maximale du moyen fessier,
  • 1 exercice de la chaine cinétique avec activation maximale du moyen fessier.
  •  Les 3 modes de contractions, isométrique, concentrique et excentrique.
  • Une possibilité de progression pour chaque exercice sélectionné.

Nous avons réussi à remplir tous ces critères avec seulement 2 exercices à faire faire au patient en auto-rééducation ! SIMPLE TIPS conseillant entre 2 et 5 exercices, nous sommes dans la marge basse, ce qui vous laisse la possibilité de rajouter un exercice que vous pensez nécessaire compte tenu de la spécificité du patient.

EXERCICE 1 : Travail du moyen fessier allongé sur le côté (décubitus latéral)

L’exercice à réaliser est le Clams, nous l’avons sélectionné car :

1. Il est très facile à réaliser, on est allongé et nous avons vu précédemment que la flexion de hanche n’a pas vraiment d’importance entre 30 et 60°, donc il y a peu de chance que le patient le réalise mal.

2. Il est réalisable même avec un problème d’épaule car on ne prend pas d’appui.

3. On peut réaliser les modes isométrique, concentrique et excentrique avec cet exercice !

4. Avec un changement mineur sur la position, on peut le faire évoluer en exercice avec compression pour la fin de rééducation.

EXERCICE 2 : Travail global de la chaine cinétique avec activation maximale du moyen fessier

L’exercice à réaliser est le single leg squat avec touché au sol (squat unipodal).

1. Il est facile à réaliser, la consigne est simple.

2. Il permet un travail global de la chaine cinétique.

3. Il fait travailler la stabilisation du bassin en appui unipodal sur différents angles de flexion de hanche.

4. Il est très fonctionnel.

5. L’évolution est facile, soit par mise en charge du patient et/ou en utilisant un plan instable.

 

physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations