• Votre panier est vide.

Traitement conservateur vs chirurgie lors de la rupture du tendon d’Achille

1,2,3,4Lors d’une rupture du tendon d’Achille, le patient a le choix entre un traitement conservatif, ou chirurgical. Globalement quand on regarde les données scientifiques, les 2 traitements sont équivalents, sauf que le conservateur est moins cher, même si en France la différence est bien plus faible quand dans d’autres pays comme aux Etats-Unis minime pour le patient. Dans une revue systematic écrite par le Dr Holm et 2 collègues, il indique que la différence des 2 approches est faible, et qu’en réalité se serait la rééducation le plus important, plutôt que le traitement initial.

 

Après, les 2 approches ont leurs défauts, le soucis du conservateur est que même s’il cicatrise correctement, le surplus de longueur va rendre très difficile la récupération de la flexion plantaire et d’ailleurs la chirurgie permet d’obtenir un meilleur ATRA, et donc une meilleur fonction du tendon d’achille ; et d’un autre côté avec la chirurgie on a les risques opératoires comme les infections. Pour choisir quel traitement est utilisé, il existe le SMART program qui permet en fonction de différents critères de choisir plutôt l’un ou l’autre. Le voici : 

Dans cet algorithme, la chirurgie est pratiquée si le patient répond à ces 3 critères :

  1. – Agé de moins de 55 ans
  2. – Rupture complète du tendon
  3. – Les extrémités de la rupture sont séparées de plus de 1 cm en flexion plantaire passive

Tous les autres cas sont soignés en conservatif.

Après une blessure comme celle-ci, on a quand même 80% de return to play, donc de retour sur le terrain, mais les performances sont général plus basse qu’avant la blessure, d’ailleurs ce n’est pas étonnant quand on sait qu’après un an, seulement 50% des patients peuvent soulever leur talon en appui monopodal. C’est assez embêtant parce que s’il n’arrive pas à se soulever c’est qu’il n’arrive pas à soulever leur propre poids, et pour courir, il faut être capable de soulever 6 fois sont propre poids. Normalement les gastrocnémiens sont capables de soulever 3-4 fois le poids et le soléaire XXXX trouver étude.5,6

Trouver réponses à ces question :

physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations