• Votre panier est vide.

Test de l’Adduction Résistée

Ou test des Adducteurs Résistés

Enfin dans cette vidéo nous allons détailler le test des adducteurs résistés où nous allons nous amener la jambe en position neutre de hanche et adduction maximale afin de demander au patient une résistance en abduction isométrique.  

Le patient est en décubitus latéral sur son côté sain, les fesses proches du bord externe de la table, la hanche et le genou sont fléchis à 90°. Nous allons amener passivement la jambe en extension neutre de hanche afin de respecter l’alignement tronc hanche et genou. Avec la main proximale nous allons stabiliser le pelvis du patient afin de garder les épines iliaques supérieures perpendiculaires à la table.  

Enfin nous amenons la jambe en adduction maximale puis la main distale se décale au dessus du genou afin de demander au patient d’exercer une abduction isométrique et de résister contre nous. Cette position permet donc d’avoir unecompression passive et active sur les tendons des petits et moyens fessiers.  

Le test est positif sil reproduit la douleur du patient dans la région du grand trochanter avec un EVA à au moins 2/10.  

L’équipe de Grimaldi en 2016 a étudié plusieurs tests diagnostiques pour la tendinopathie glutéale chez les personnes symptomatiques en comparant les résultats des tests aux résultats de tendinopathies visibles à l’IRM. L’étude a prouvé que l’adduction simple donc la mise en tension passive des tendons permet une sensibilité à 20% et une spécificité à 86.7% et que l’ajout de la composante active donc l’abduction résistée augmente à la fois la sensibilité et la spécificité jusqu’à 93%. En pratique il sera donc intéressant d’inclure cette composante résistée à notre test afin d’affiner le résultat.Comme pour les deux autres tests vus, un test positif permet deconsidérer très fortement le diagnostic de tendinopathie glutéale mais un test négatif ne permet pas d’exclure la pathologie.  

En conclusion nous pouvons noter que ces trois tests, biens quetrès spécifiques, rentrent dans une démarche de bilan diagnostic kiné qui est complété par l’interrogatoire, la palpation et les imageries comme nous l’avons vu précédemment.  

 

Test des adducteurs résistés

Amener la jambe du patient en extension neutre puis adduction maximale afin de demander une abduction isométrique résistée.

physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations